À l’époque de l’Ancien Testament, lorsqu’un nouveau roi accédait au trône, il avait l’habitude de tuer ou de bannir chaque membre de la famille de l’ancien roi. Voici donc l’histoire. Jonathan, fils du roi Saül, et David, que Saül haïssait, étaient bons amis. Si proches qu’ils avaient fait le serment de se protéger l’un l’autre. Plus tard, Jonathan et Saül meurent au combat. Il ne reste que Mephibocheth, le petit-fils. Alors David le fait venir au palais et dit : « Pour sûr, je vais user de bienveillance envers toi à cause de ton père Jonathan. Je te rendrai toutes les terres de ton père Saül, et tu mangeras toujours à ma table ». Mephibocheth vivait à Lodebar, un endroit désert et reculé. Le détail est significatif, car l’environnement reflète souvent le manque d’estime de soi. On peut totalement se laisser aller, ou choisir l’autre extrême en s’efforçant d’être parfait. Mais vous n’avez à faire ni l’un ni l’autre. La Bible dit : « Dieu vous a fait grâce en Christ » (Ep 4.32). Dieu vous accepte non pour ce que vous êtes mais pour qui vous êtes ! Mephibocheth était estropié des deux pieds et marchait avec difficulté. Sur un plan spirituel, difficile de faire pire ! Pourtant Mephibocheth « mangeait en permanence à la table du roi. Il était boiteux des deux pieds » (2S 9.13). Caché sous la table du roi, son handicap ne se voyait pas. Et Dieu fait la même chose pour vous ! Il vous enveloppe de la justice de Christ et place tous vos péchés sous son sang. Vous êtes donc toujours bienvenu(e) en sa présence, y compris en cet instant-même.