266 Partages

Si vous êtes prisonnier de guerre, l’ennemi contrôle tous vos mouvements et décide chaque jour de ce que sera votre vie. L’ennemi vous a-t-il capturé ? Peut-être avez-vous tenté encore et encore de vous libérer de votre addiction mais qu’elle vous emprisonne toujours. Voici une bonne nouvelle : « Si donc le Fils vous rend libres, vous serez réellement libres ». Que vous soyez dépendant(e) des drogues, du sexe, de l’alcool, du jeu, ou autres, votre solution n’est pas naturelle, mais surnaturelle. Votre addiction est le symptôme d’un état spirituel profond que Jésus le Grand Médecin veut guérir. Au cœur de chaque programme en douze étapes se trouve cette vérité : le seul moyen d’être libre et de le rester est de nous tourner vers une personne plus forte que nous et de développer une relation avec elle. Nous, nous savons que cette personne, c’est Jésus ! Si vous êtes angoissé(e), irritable et mécontent(e), c’est sa présence qui apporte la paix et la sérénité. Si vous êtes tenté(e) par votre addiction pour trouver un soulagement, sa présence comble votre vide intérieur et vous rend capable d’y résister. Et si les « bons souvenirs » vous amènent à penser que votre dépendance vous a fait plus de bien que de mal, sa Parole renouvelle votre esprit et corrige votre attitude, en vous indiquant la bonne voie à prendre à ce moment-là : « Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier » (Ps 119.105). Pierre a dit : « Le Seigneur sait comment délivrer de l’épreuve ceux qui lui sont attachés » (2P 2.9). Aujourd’hui, Dieu veut vous rendre libre.