Parole du Jour
Parole du Jour 
Avancer ou reculer
Loading
/

"Je me suis rendu compte, en lisant Parole du Jour, que je commençais à voir les choses différemment." Hélène Je fais un don

Le livre de Ruth illus­tre la dif­férence entre ceux qui avan­cent avec foi et pren­nent des risques, et ceux qui cèdent à la peur, jouent la sécu­rité et passent à côté du meilleur de Dieu pour eux. Le livre com­mence par ces mots : « Il y eut une famine dans le pays. Un homme de Beth­léhem de Juda par­tit, avec sa femme et ses deux fils, pour séjourn­er dans la cam­pagne de Moab » (v.1). Tout va bien quelque temps, puis le drame survient. D’abord, Élimélek, le mari de Nao­mi, décède, et elle reste avec ses deux fils. Ces derniers épousent des filles du lieu, Orpa et Ruth, puis ils meurent à leur tour. Acca­blée par le cha­grin, Nao­mi décide de ren­tr­er chez elle à Beth­léem et con­seille à ses deux belles-filles de rester à Moab et de retrou­ver un mari. Les deux jeunes veuves ont alors une réac­tion opposée. Orpa décide de rester là, même si c’est le cadre de son mal­heur. Pourquoi ? Parce que c’est l’en­droit qu’elle con­naît. C’est sa zone de con­fort. Elle n’a pas la foi pour aller de l’avant. Ruth est dif­férente. Elle dit à Nao­mi : « Où tu iras, j’i­rai ; où tu demeur­eras, je demeur­erai, ton peu­ple est mon peu­ple, et ton Dieu est mon Dieu » (v.16). Orpa recule, Ruth avance, et c’est tout béné­fice pour elle. De retour à Beth­léhem, elle ren­con­tre Booz, son nou­veau mari. Non seule­ment il est riche, mais il prend bien soin d’elle, et leur fils sera l’ancêtre à la fois du roi David et de notre Seigneur Jésus. Dieu récom­pense la foi, pas la peur. Voici donc votre parole du jour : il est temps de rompre avec le passé et d’aller de l’avant.