Avez-vous prié pen­dant des années pour que Dieu sauve votre con­joint, vos enfants ou vos amis ? Avez-vous à cœur de voir les per­son­nes que vous aimez le servir ? Êtes-vous découragé(e) ? Vous a‑t-on dit : « Tu perds ton temps, ils ne chang­eront jamais » ? Dans ce cas, lisez ce que le Psalmiste a écrit : « Nom­breux ceux qui dis­ent à mon sujet : Point de salut pour lui auprès de Dieu ! Mais toi, Éter­nel ! Tu es pour moi un boucli­er, tu es ma gloire, et tu relèves ma tête. À haute voix je crie à l’Éter­nel, et il me répond de sa mon­tagne sainte » (v.3–5). Eh oui, les gens par­lent beau­coup ! Tout le monde a son opin­ion, mais quand Dieu inter­vient sur la ques­tion, c’est son avis qui prime ! Tant qu’il est sur le trône et que ses promess­es sont vraies, con­tin­uez à prier et à croire que Dieu fait des mir­a­cles. Vous dites : « Mais ils sont si loin de Dieu pour l’instant. » Pos­si­ble, mais lisez ces ver­sets et réjouis­sez-vous : « Non, la main de l’Éter­nel n’est pas dev­enue trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour enten­dre » (Esa 59.1). Vos proches ne sont pas trop loin de Dieu. Ils peu­vent être vic­times de drogue et d’alcool, vous tromper ou même être en prison. Où qu’ils soient aujourd’hui, le long bras de la grâce de Dieu peut les attein­dre et les sauver. Satan le sait et il veut vous découragez pour que vous aban­don­niez. Ne le faites pas ! Tout comme le courant passe par un fil élec­trique, le pou­voir de Dieu passe par vos prières. Alors con­tin­uez à prier et à croire Dieu !