Parole du Jour
Parole du Jour 
Garder la foi 
Loading
/

"Dieu m'a invitée à travers Parole du Jour à retrouver une pratique régulière et à me rendre dans une église ouverte et accueillante." Hélène Je fais un don

Un jour, un père affolé inter­pelle Jésus : « Seigneur, aie pitié de mon fils, qui est luna­tique et malade ; il tombe sou­vent dans le feu et sou­vent dans l’eau. Je l’ai amené à tes dis­ci­ples, et ils n’ont pu le guérir » (Mt 17.15–16). Notez qu’à aucun moment il ne s’est remis en cause en dis­ant : « C’est peut-être géné­tique ou alors je l’ai mal éduqué. » Non, il a rejeté la respon­s­abil­ité sur les dis­ci­ples, eux-mêmes en for­ma­tion. Au moin­dre prob­lème, on n’hésite pas à blâmer le pas­teur, l’église, le con­joint, le patron, la famille, la société, tout ça pour se dédouan­er. On ne peut pas ou ne veut pas admet­tre que l’on a soi-même mis sa main dans le feu ou plongé dans l’eau sans savoir nag­er. Jésus guérit le garçon. Aus­sitôt ses dis­ci­ples l’interrogent : « Pourquoi n’avons-nous pas pu chas­s­er ce démon ? » (Mt 17.19). C’est comme si on demandait : « Pourquoi mon mariage est-il en échec ? Pourquoi suis-je criblé de dettes ? Pourquoi ma car­rière est-elle au point mort ? » Voici la réponse de Jésus : « C’est à cause de votre petite foi » (v.20). On a par­fois besoin de cette foi qui fait paraître un peu bizarre, celle qui se passe de l’ap­pro­ba­tion des autres et ne se soucie pas de savoir si on est dans la norme. C’est celle qui a fait dire à Noé : « Même s’il ne pleut pas, je con­tin­ue d’obéir à Dieu. » En con­séquence, il a survécu ! Paul demande de « tenir ferme après avoir tout sur­mon­té » (Ep 6.13). Pour ce faire, il faut s’appuyer sur ce que Dieu dit dans sa Parole car au bout du compte c’est la seule solu­tion viable.