Parole du Jour
Parole du Jour 
Les raisons de la colère
/

Une arme à feu peut soit pro­téger, soit détru­ire. Tout dépend de qui la tient et appuie sur la gâchette. La colère a le même effet. Il est donc sage de savoir ce qui la déclenche. Voici les caus­es les plus courantes. 1) L’atteinte à nos droits. Est-ce tou­jours mau­vais de se fâch­er ? Non, par­fois le prob­lème qui nous exas­père le plus est celui que Dieu nous a appelés à résoudre. Ce monde est meilleur grâce aux hommes et aux femmes qui ont con­sacré leur vie à com­bat­tre la mal­adie, la pau­vreté, la cor­rup­tion et l’in­jus­tice. C’est ce que Jésus a fait quand il a chas­sé les marchands du tem­ple. La Bible dit : « Si vous vous met­tez en colère, ne péchez pas […] ne don­nez pas accès au dia­ble » (Ep 4.26–27). 2) La frus­tra­tion quand les choses ne vont pas dans notre sens. C’est comme ce chas­seur qui tombe en panne avec son véhicule et qui, de fureur, le met en pièces, un geste fou, sans aucun sens ! Comme l’a observé un auteur : « La colère est un vent qui éteint la lampe de l’e­sprit. » 3) Un état de stress per­ma­nent. Paul écrit qu’il faut « ne pas avoir de pré­ten­tions exces­sives » (Ro 12.3). En cumu­lant trop d’ac­tiv­ités, on s’expose au stress. Une corde de vio­lon trop ten­due finit par cass­er. Alors on se sent coupable et on pense ne pas être assez spir­ituel. Dans la vie, tout compte, alors anticipez les défis et lais­sez de la place à l’i­nat­ten­du. Comme le dit David : « Ne t’ir­rite pas, cela ne pro­duirait que du mal ».