Parole du Jour
Parole du Jour 
Être préparé(e)
/

Saviez-vous qu’à l’approche de l’hiver, avant les pre­mières chutes de neige, cer­tains sap­ins rétractent leurs branch­es pour réduire le poids qu’elles auront à sup­port­er ? Ce retrait est pro­gram­mé dans leurs gènes. Dieu a per­mis à ces arbres d’an­ticiper le prob­lème, réduisant ain­si le risque de casse lors d’une tem­pête. Il faut agir de la même façon dans un mariage. Impos­si­ble d’éviter les ten­sions et les crises, mais on peut s’y pré­par­er. La plu­part des caus­es de stress sont com­munes à toutes les familles, et donc prévis­i­bles. James Dob­son écrit : « Un de mes amis a passé beau­coup de temps avec sa femme, à pré­par­er le moment où leurs enfants devenus adultes quit­teraient la mai­son. Ils par­laient sou­vent du nid vide et dis­cu­taient de la manière dont leurs amis y avaient fait face. Ils ont étudié des ouvrages con­cer­nant cette phase de la vie et ont appliqué ce qu’ils avaient enten­du. En con­séquence, la tran­si­tion s’est déroulée en douceur. Dans chaque mariage, il y aura des tem­pêtes de neige, des bliz­zards plus ou moins vio­lents. Mais un effort d’anticipation aidera chaque parte­naire à résis­ter au poids de ces intem­péries. » Voici trois façons de se pré­par­er. 1) Partager des objec­tifs au-delà du rôle habituel de par­ents. 2) Partager les sen­ti­ments et les besoins et s’assurer qu’ils sont com­pris. 3) Prier ensem­ble chaque jour. Eh oui, 90 % des cou­ples chré­tiens ne prient pas ensem­ble ! Alors don­nons-nous pour objec­tif de faire par­tie des 10 % restants.