Parole du Jour
Parole du Jour 
Traiter les prob­lèmes non résolus
Loading
/

Parole du Jour m'apporte tellement de réconfort au quotidien ! Les extraits de la Parole et les conseils me procurent une telle joie, c'est pour moi un appui indispensable !" Corinne Je fais un don

Pour aider les gens à résoudre leurs prob­lèmes, vous devez d’abord vous occu­per des vôtres. Si le remède que vous pro­posez ne vous a pas guéri(e), ne ten­tez pas de l’ap­pli­quer à la vie des autres. Est-ce à dire que si vous avez des prob­lèmes récur­rents, Dieu ne vous utilis­era pas ? Au con­traire, les gens brisés devi­en­nent experts en répa­ra­tion. Mais d’abord, vous devez pren­dre le temps de guérir. Il est dif­fi­cile de crier vic­toire quand on a subi une défaite. Si le cœur et l’âme saig­nent, on ne peut pas traiter les prob­lèmes des gens avec la même foi puis­sante qui vient quand un prob­lème est résolu. Avoir le cœur brisé n’est pas une tare. Dieu « guérit ceux qui ont le cœur brisé et panse leurs blessures » (Ps 147.3). Lais­sez Dieu vous guérir pour qu’il puisse vous utilis­er. À l’époque de l’Ancien Tes­ta­ment, impos­si­ble de servir comme prêtre quand on avait la gale, mal­adie alors incur­able. 1) On risquait de man­quer d’acuité spir­ituelle. 2) On ne pou­vait pas s’approcher des autres, ris­quer de les heurter et rou­vrir ses blessures. 3) On ne pou­vait pas don­ner le max­i­mum à cause de la douleur. 4) On avait peur du rejet si on évo­quait sa mal­adie. Le fait de men­er ain­si une dou­ble vie pou­vait ren­dre anx­ieux, hyp­ocrite et en excès de con­trôle. 5) Pire que tout, on était telle­ment occupé à tra­vailler pour Dieu et à pren­dre soin des autres que l’on n’avait pas le temps de s’arrêter pour pren­dre soin de soi. Voici donc votre parole du jour : traitez vos prob­lèmes non résolus.