Parole du Jour
Parole du Jour 
Trou­ver un ter­rain d’entente (2)
Loading
/

"Je remercie l’équipe de Parole du Jour. La nourriture que je reçois à travers la brochure m'a permis de me relever." Bernadette Je fais un don

Que l’on soit en entre­tien d’embauche, en train de témoign­er sa foi, prodiguer des con­seils ou repren­dre quelqu’un, on doit chercher un ter­rain d’en­tente pour être effi­cace. Voici quelques-unes des qual­ités req­ui­s­es. La disponi­bil­ité. Paul écrit : « Je me suis ren­du le servi­teur de tous, afin de gag­n­er le plus grand nom­bre ». Il faut du temps et des efforts pour iden­ti­fi­er des domaines d’in­térêt com­muns. On estime qu’au­jour­d’hui, un dirigeant d’en­tre­prise type a une durée d’at­ten­tion au tra­vail de six min­utes. C’est pathé­tique ! En six min­utes, on peut à peine s’installer, et il est donc impos­si­ble de trou­ver un ter­rain d’en­tente. Iden­ti­fi­er les domaines où l’on peut se met­tre d’ac­cord demande de l’empathie et une volon­té d’é­couter ce que dit l’autre. Sonya Ham­lin rap­porte que la plu­part des gens ont du mal à cause du « fac­teur moi d’abord ». Elle écrit : « Pour écouter les autres, il faut renon­cer à ce que l’on aime le plus : son pro­pre intérêt. Il est l’objectif prin­ci­pal pour la nature humaine. C’est lui qui nous motive pour tout. Dans ces con­di­tions, il devient prob­lé­ma­tique de deman­der à quelqu’un de ten­dre une oreille atten­tive à l’autre. » Alors, quelle est la solu­tion ? Tout d’abord, il est essen­tiel de recon­naître et de répon­dre à deux des ques­tions instinc­tives et tacites de l’au­di­teur, qui sont : « Pourquoi devrais-je vous écouter ? Qu’est-ce que ça me rap­porte ? » Chaque fois que l’on est prêt à écouter les gens et à com­pren­dre leurs besoins, on est à mi-chemin de l’objectif : trou­ver un ter­rain d’entente.