Parole du Jour
Parole du Jour 
Pou­voir décider de son héritage
Loading
/

"Toutes les nuits j'attends votre e-mail à 1h du matin pour écouter la méditation de Bob Gass et je la partage sur les réseaux sociaux. Ces méditations en fortifient beaucoup et je remercie Dieu !" Philippe Je fais un don

Lorsque Josias devient roi, il libère Israël de l’i­dolâtrie et com­mence la recon­struc­tion du tem­ple. C’est alors qu’un prêtre décou­vre des par­chemins con­tenant la Parole de Dieu, per­dus depuis longtemps. Josias en prend con­nais­sance et s’émeut pro­fondé­ment en réal­isant que son peu­ple s’est éloigné de Dieu. Alors il inter­roge la prophétesse Hul­da qui lui annonce que, puisqu’il s’est repen­ti à l’écoute de la Parole de Dieu, sa nation sera épargnée tant qu’il vivra (voir v.14–27). L’intégrité d’un seul homme per­met à toute une généra­tion d’obtenir la grâce. Et cet homme traîne le hand­i­cap d’un lourd passé. Son grand-père, Man­assé, était un vrai tyran qui avait mis Jérusalem à feu et à sang (voir 2R 21.16). Son père est assas­s­iné par ses pro­pres officiers. Son épi­taphe devait être : « Il a fait ce qui était mal ». Josias n’a que huit ans lorsqu’il monte sur le trône. Tout de suite, il opte pour la jus­tice et s’y tient toute sa vie. On ne peut pas choisir ses par­ents, mais on peut choisir ses mod­èles. On ne peut pas chang­er son passé, mais on peut s’élever au-dessus et s’en affranchir. Nos par­ents nous ont peut-être don­né nos gènes, mais Jésus nous donne un nou­veau départ. Paul dit : « Soyez donc les imi­ta­teurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés » (Ep 5.1). Le passé ne doit pas être une prison. Chacun(e) a son mot à dire dans sa vie, et la capac­ité de pren­dre le bon chemin. Il suf­fit de faire le bon choix, et un jour, des généra­tions futures remercieront Dieu pour notre héritage.