En Amérique, vous voyez parfois des voitures avec des autocollants qui vantent les succès scolaires des enfants : « Élève émérite ». Tout le monde peut se sentir fier de la réussite de ses enfants, mais deux problèmes potentiels peuvent surgir. Le premier est l’évident agacement des parents dont les enfants sont moins doués en classe. Un jour, une mère a placardé sur sa voiture : « Mon gamin peut mettre une raclée à ton élève émérite » ! Le second se pose lorsque la fierté de la famille repose sur les épaules d’un enfant trop jeune. Ce niveau de pression est en général trop lourd pour lui ! Les enfants ont besoin de savoir qu’on les aime et les accepte tels qu’ils sont. John McKay, célèbre coach de football américain, avait un fils qui jouait avec talent dans l’équipe qu’il dirigeait. Lorsqu’un journaliste lui avait demandé s’il était fier des exploits de son fils, il avait répondu : « Oui, évidemment que je suis fier de ce que John junior a accompli cette saison. Mais j’aurais été tout aussi fier de lui s’il n’avait pas joué du tout. » Belle réponse ! Son fils ne perdrait pas le respect de son père si l’année suivante était une déception, car sa place dans le cœur de son père était assurée et indépendante de ses performances. Voilà le genre d’amour dont vos enfants ont besoin de votre part. Paul dit : « Marchez dans l’amour, de même que le Christ nous a aimés ». L’amour de Christ ne dépend pas de nos performances, il est inconditionnel, inaltérable et sans fin. Faites pareil !