Parole du Jour
Parole du Jour 
S’engager dans une rela­tion (3)
Loading
/

"Récemment j'ai dû accompagner mon papa en fin de vie. Jour après jour, la lecture de Parole du Jour m'a apporté un grand réconfort et m'a permis de tenir bon à travers l'épreuve." Karine Je fais un don

Pour réus­sir une rela­tion, il faut que les deux parte­naires s’y enga­gent totale­ment. Voici quelques nou­velles raisons pour lesquelles vous pour­riez crain­dre de vous engager. 1) L’incertitude sur vos sen­ti­ments. Sont-ils vrais et pro­fonds ou atten­dez-vous qu’une meilleure occa­sion se présente ? En d’autres ter­mes, soyez hon­nête avec vous-même car votre bon­heur en dépend. 2) Les peurs vis­cérales. En voici quelques exem­ples : « Je crains que tu ne tentes de me chang­er. » « Mon ego va en pren­dre un coup si tu te rebelles. » « Si le mariage capote, tu me pren­dras tout mon argent. » « Tu seras d’une jalousie mal­adive. » « Tu voudras un peu trop m’accaparer. » Partagez vos craintes et soyez prêt(e) aux réac­tions qu’elles vont sus­citer. 3) L’éloignement. Passez un mois loin de l’objet de votre amour et voyez si vous êtes inca­pable de vivre sans lui. Cer­taines rela­tions sont super­fi­cielles, juste par com­mod­ité, alors éval­uez vos sen­ti­ments dans les moments dif­fi­ciles. La com­mod­ité est une base faible pour un mariage. 4) Les attentes démesurées. Votre parte­naire ne comblera jamais tous les domaines de votre vie. Par exem­ple, si vous avez un besoin d’aventure et aimez le saut à l’élas­tique, trou­vez des amis avec qui en prof­iter et soyez heureux que votre parte­naire soit sim­ple­ment fidèle et tou­jours de bonne humeur. Pour con­clure, il y a un vide en chacun(e) que seul Dieu peut combler. Et quand il le fait, on exige moins de l’autre et on apprend à devenir soi-même un meilleur partenaire.