Parole du Jour
Parole du Jour 
S’appuyer sur son pro­pre bâton
Loading
/

"Dieu m'a invitée à travers Parole du Jour à retrouver une pratique régulière et à me rendre dans une église ouverte et accueillante." Hélène Je fais un don

La Bible racon­te : « Par la foi, Jacob bénit cha­cun des fils de Joseph, peu avant de mourir ; il s’ap­puya sur l’ex­trémité de son bâton et ado­ra Dieu ». Après chaque expéri­ence avec Dieu, Jacob gra­vait un anneau autour de son bâton pour s’en sou­venir. Les anneaux se sont empilés au fil du temps. L’un d’eux lui rap­pelait sans doute sa nuit de lutte avec Dieu, où son nom a été changé en Israël (voir Ge 32.28–29). Un autre devait représen­ter la vision d’une échelle sur laque­lle des anges mon­taient et descendaient du ciel. En bref, le bâton de Jacob représen­tait tout un vécu avec Dieu. Pas éton­nant qu’il soit mort en ado­rant Dieu et en s’ap­puyant sur son bâton ! Par ailleurs, lorsque le fils de la Suna­mite tombe soudaine­ment malade et décède, Élisée envoie son servi­teur Gué­hazi en éclaireur avec son bâton. Gué­hazi plaçe le bâton du prophète sur le garçon, mais rien ne se passe. Il faut la présence d’Élisée lui-même pour que l’en­fant revi­enne à la vie (voir 2R 4.32–35). En fait, per­son­ne ne peut s’appuyer sur le bâton d’un(e) autre ! On peut se fier unique­ment à ses pro­pres expéri­ences avec Dieu. Face aux défis de la vie, y com­pris la mort, on ne peut s’appuyer que sur la foi dévelop­pée au cours d’une démarche per­son­nelle avec Dieu. C’est pourquoi il est essen­tiel d’être fidèle et cohérent dans son par­cours spir­ituel. En s’ap­puyant sur son bâton lorsqu’il est mourant, Jacob déclare en sub­stance : « Le Dieu qui m’a préservé, pro­tégé et fait prospér­er jusqu’à présent me mèn­era jusqu’au bout. » Quelle belle assurance !

"Je ne trouve pas les mots pour vous dire ma reconnaissance de recevoir toutes les brochures de Bob Gass. MERCI ! Les méditations sont inspirées. Cela m'encourage et me parle." Annie Je fais un don