Parole du Jour
Parole du Jour 
Les vents con­traires (1)
Loading
/

"Je me suis rendu compte, en lisant Parole du Jour, que je commençais à voir les choses différemment." Hélène Je fais un don

Lorsque j’entreprends quoi que ce soit pour Dieu, l’En­ne­mi veillera à ce que j’affronte des vents con­traires. En fait, si je ne nav­igue pas con­tre le vent, il y a de grandes chances que je fasse fausse route ! La Bible dit que Jésus a été « ten­té par le dia­ble » (Mt 4.1). Satan n’a jamais aban­don­né, y com­pris la nuit avant que Jésus ne soit cru­ci­fié quand il est entré dans Judas (voir Lu 22.3). Reimar Schultze dit : « Où que vous alliez aujour­d’hui, Satan essaiera de vous attrap­er au coin d’une rue, au bureau ou ailleurs. Il vous fera tomber si vous sortez sans votre armure spir­ituelle, si vous lais­sez votre cein­ture de vérité dans le plac­ard, votre cuirasse de jus­tice à la porte, vos chaus­sures d’é­vangéli­sa­tion sous votre lit, si vous oubliez votre boucli­er de la foi, l’épée de l’E­sprit et le casque du salut. Si vous dites le matin : “Je prierai si je peux”, vous renon­cez à votre vic­toire. Très vite, vous par­lerez mal et regarderez les fruits défendus. Il est insen­sé de quit­ter la mai­son sans armes et spir­ituelle­ment nu. Il est fou de dire n’avoir pas le temps de prier, mais plus tard de trou­ver le temps de répar­er les dom­mages causés par l’ab­sence de prière. Suiv­re Jésus n’est pas une prom­e­nade de san­té. Toutes les bonnes choses du roy­aume depuis Adam nous sont par­v­enues par l’in­ter­mé­di­aire d’hommes et de femmes qui ont tenu bon lorsque les choses étaient dif­fi­ciles. Le livre des Actes con­clut par ces mots vic­to­rieux : c’est ain­si que nous sommes arrivés à Rome (voir Ac 28.14). »