Parole du Jour
Parole du Jour 
Bénis à profusion !
Loading
/

"Récemment j'ai dû accompagner mon papa en fin de vie. Jour après jour, la lecture de Parole du Jour m'a apporté un grand réconfort et m'a permis de tenir bon à travers l'épreuve." Karine Je fais un don

David dit : « Quand je marche dans la val­lée de l’om­bre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : Ta houlette et ton bâton, voilà mon récon­fort. Tu dress­es devant moi une table, en face de mes adver­saires ; tu oins d’huile ma tête, et ma coupe débor­de » (v.4–5). Dieu n’a pas promis que la mort nous serait épargnée, tout comme la peur, le mal et l’adversité. Il dit sim­ple­ment qu’au milieu de tout ça, mal­gré tout ça, notre coupe de béné­dic­tion débor­de tou­jours ! Quand on verse du thé ou du café sans dis­con­tin­uer dans une tasse, le liq­uide finit par débor­der et couler dans la soucoupe : c’est un « sur­plus », un « trop-plein ». Dieu est un Dieu de surabon­dance. Paul écrit : « Dieu a le pou­voir de vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, pos­sé­dant tou­jours à tous égards de quoi sat­is­faire à tous vos besoins, vous ayez encore en abon­dance pour toute œuvre bonne » (2Co 9.8). Il nous sat­ure de joie et de paix, « pour que vous abondiez en espérance, par la puis­sance du Saint-Esprit ! » (Ro 15.13). Il nous accorde un trop-plein de joie, et Pierre dit : « Vous tres­saillez d’une allé­gresse indi­ci­ble et glo­rieuse » (1P 1.8). Il donne aus­si la paix en abon­dance, « la paix de Dieu, qui sur­passe toute intel­li­gence » (Ph 4.7). Ain­si, même lorsqu’on a du mal à join­dre les deux bouts, ou que l’avenir nous ter­ri­fie, il faut se regarder dans le miroir et dire : « Dieu est ma source, j’en ai plus qu’assez, ma coupe débor­de ! » Faisons ain­si chaque jour, et pas seule­ment en temps de crise.

"Les exhortations de Parole du Jour ont contribué à réellement changer ma vie. Je vous lis et vous écoute en sachant qu'une bénédiction va m'accompagner. Merci infiniment." Albéric Je fais un don