Parole du Jour
Parole du Jour 
Les reproches
Loading
/

"Je remercie l’équipe de Parole du Jour. La nourriture que je reçois à travers la brochure m'a permis de me relever." Bernadette Je fais un don

Si vous pensez que la lib­erté d’ex­pres­sion vous autorise à cri­ti­quer les autres sans dom­mages, méditez ce qui suit. 1) Dieu a vu comme un péché le fait qu’Aaron et Myr­i­am aient reproché à Moïse d’épouser une Éthiopi­enne. Il a frap­pé Myr­i­am de la lèpre et Aaron s’est vite repen­ti en évo­quant « Le péché que nous avons eu la folie de com­met­tre ». Bien sûr, Dieu a guéri Myr­i­am, mais seule­ment après l’avoir con­fon­due en pub­lic. 2) La cri­tique empoi­sonne les rela­tions. Dieu va dire à Moïse : « Qu’elle soit exclue du camp pen­dant sept jours ; après quoi, elle y sera réin­té­grée » (v.14). La lèpre était con­tagieuse et les lépreux devaient s’isoler. Voilà une bonne leçon. Si je me forge une répu­ta­tion de cri­tique, les gens vont pren­dre leurs dis­tances et m’éviter. C’est une ques­tion de con­fi­ance. Si je dis du mal des autres, j’en ferai de même avec eux. 3) La cri­tique est un frein pour tout le monde. La Bible con­clut : « Miryam fut exclue du camp pen­dant sept jours ; et le peu­ple ne par­tit pas, jusqu’à ce que Miryam y ait été réin­té­grée » (v.15). Bien des cri­tiques ont déjà entravé les pro­grès d’une entre­prise. 4) La cri­tique abîme la rela­tion avec Dieu. David a dit : « Éter­nel ! qui séjourn­era dans ta tente ? Qui demeur­era sur ta mon­tagne sainte ? Celui qui marche dans l’in­tégrité, qui pra­tique la jus­tice et qui dit la vérité selon son cœur. Il ne calom­nie pas de sa langue, il ne fait pas de mal à son prochain et ne jette pas le déshon­neur sur ses proches […] Celui qui agit ain­si ne chan­cellera jamais » (Ps 15.1–3, 5).