Parole du Jour 
De l’éducation dans un monde trou­blé (3)
Loading
/

"Bonjour, Je voulais vous remercier pour tous ces messages quotidiens qui me font du bien. Ils confirment souvent ce que je vis et me donnent beaucoup de réponse. Cela me rapproche de Dieu." Michèle Je fais un don

2) Dis­ci­pline ou châ­ti­ment. Salomon dit : « Les enfants aiment ce qui est déraisonnable. Quelques bonnes cor­rec­tions les guériront de cette ten­dance » (Pr 22.15, BFC). Pour Dieu, cor­rec­tion n’est pas puni­tion. Dis­ci­plin­er et cor­riger, c’est enseign­er. Punir, c’est faire souf­frir un enfant à l’excès. Il a besoin de dis­ci­pline, et non de puni­tion, sou­vent admin­istrée par un par­ent frus­tré et en colère. « N’hésite pas à cor­riger ton enfant ». Refuser la dis­ci­pline le pré­pare à une vie d’échec et de souf­france. La dis­ci­pline vise à amélior­er son com­porte­ment. Elle enseigne le bien et le mal en mon­trant les con­séquences de ses choix. Peu importe la sanc­tion, elle doit tou­jours être dans l’intérêt de l’enfant, sans jamais lui infliger une souf­france gra­tu­ite. 3) Amour ou lax­isme. Le matéri­al­isme les con­fond sou­vent. Des par­ents aimants don­nent sans gâter, se reti­en­nent pour le bien de l’enfant et le motivent par des récom­pens­es appro­priées. Les par­ents lax­istes cèdent à tous ses caprices, ce qui le rend irre­spon­s­able. Les enfants gâtés dévelop­pent un sen­ti­ment de droit et s’attendent à ce que les autres exis­tent pour leur plaire. Les par­ents lax­istes ont sou­vent peur que leurs enfants ne les aiment pas. Ils con­fondent indul­gence et amour et engen­drent des enfants qui exi­gent, manip­u­lent et ne sont jamais sat­is­faits. L’amour néces­site de par­ler, d’é­couter, de com­pren­dre, de rire, de partager des moments dif­fi­ciles, de respecter et d’en­cour­ager vos enfants sans réserve. Un tel amour ne coûte rien mais vaut tout.

"Les exhortations de Parole du Jour ont contribué à réellement changer ma vie. Je vous lis et vous écoute en sachant qu'une bénédiction va m'accompagner. Merci infiniment." Albéric Je fais un don