Ayez con­fi­ance en Dieu plus qu’en vous-même. Ça ne veut pas dire douter de vous, ou ne pas bouger de peur de faire une erreur. Lorsque vous adhérez au plan de Dieu pour votre vie, vous puisez dans la réserve de puis­sance dont vous avez besoin pour le réalis­er Oubliez la fausse humil­ité. C’est un hand­i­cap spir­ituel, men­tal et émo­tion­nel qui vous empêchera d’a­vancer. Lorsque Dieu appelle Jérémie à devenir prophète, ce dernier proteste : « Je suis un jeune garçon » (Jér 1.6). Mais Dieu lui répond : « Ne dis pas : Je suis un jeune garçon » (v.7). Aus­si vrai que « la mort et la vie sont au pou­voir de la langue » (Pr 18.21), apprenez à con­solid­er la vision qu’il vous a don­née en dis­ant la Parole de Dieu. Ne vous y trompez pas, à cha­cun son rôle. Dieu ne jouera pas le vôtre, vous ne jouerez pas le sien. Mais une fois que vous avez com­pris votre mis­sion per­son­nelle et que vous avez puisé dans son pou­voir, vous pou­vez com­mencer à croire au suc­cès, quels que soient les obsta­cles. Si vous savez que vous êtes dans la volon­té de Dieu en faisant ce qu’il vous demande, vous pou­vez tran­quille­ment vous appuy­er sur ces ver­sets : « Ce n’est ni par la puis­sance, ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Éter­nel des armées » (Za 4.6). « Un seul d’en­tre vous en pour­suiv­ait mille, car l’Éter­nel, votre Dieu, com­bat­tait pour vous, comme il vous l’a dit » (Jos 23.10). « Le jour où je t’ai invo­qué, tu m’as répon­du, tu m’as don­né de la hardiesse, de la force à mon âme » (Ps 138.3). Aujourd’hui vous n’êtes pas seule(e), Dieu est avec vous !