Parole du Jour
Parole du Jour 
Jésus et le péché
Loading
/

"Je suis convaincue que des personnes seront portées par les messages de Parole du Jour, ce qui les incitera à profondément changer en fonction de que Dieu a décidé pour eux." Hélène Je fais un don

Jean racon­te : « Les scribes et les Phar­isiens amè­nent une femme sur­prise en fla­grant délit d’adultère […] et dis­ent à Jésus : Maître […], Moïse, dans la loi, nous a pre­scrit de lapi­der de telles femmes. […] Mais Jésus se bais­sa et se mit à écrire avec le doigt sur la terre. Comme ils per­sis­taient à le ques­tion­ner, il se redres­sa et leur dit : que celui de vous qui est sans péché lui jette le pre­mier la pierre. […] Quand ils entendirent cela, ils se retirèrent. […] Jésus res­ta seul avec la femme, […] se redres­sa et lui dit : femme, où sont tes accusa­teurs ? Per­son­ne ne t’a con­damnée ? Elle répon­dit : Per­son­ne, Seigneur. Et Jésus lui dit : Moi non plus je ne te con­damne pas ; va, et désor­mais ne pèche plus » (v.3–7, 9–11). Ce jour-là, Jésus a démon­tré trois choses. 1) L’homme est hyp­ocrite. Puisque cette femme avait été « sur­prise en fla­grant délit d’adultère », ils savaient for­cé­ment qui était l’a­mant. Aujour­d’hui encore, il y a deux poids, deux mesures : on méprise une femme à cause de son passé, et on excuse un homme en dis­ant : « C’est la fougue de la jeunesse ! » Que ce soit par des pier­res ou par des mots, la vic­time finit tou­jours par être blessée. 2) Seul un homme sans péché peut juger son prochain. « Que celui de vous qui est sans péché lui jette le pre­mier la pierre ». Le seul sans péché ce jour-là était Jésus ! Ain­si donc, Jésus seul a le droit de juger les autres. 3) Ce qui est passé est passé. « Va, et désor­mais ne pèche plus ». Une fois qu’on ren­con­tre Jésus, le passé ne compte plus. On va de l’avant, car tout est pardonné !