Parole du Jour
Parole du Jour 
Pren­dre soin des néces­si­teux (1)
Loading
/

"Je me suis rendu compte, en lisant Parole du Jour, que je commençais à voir les choses différemment." Hélène Je fais un don

Comme les autorités de l’époque nég­ligeaient les veuves et les orphe­lins, l’Église avait assumé cette respon­s­abil­ité. Hélas, préjugés oblige, les veuves et orphe­lins juifs sont vite mieux traités que les païens. Les respon­s­ables chré­tiens auraient pu dire : « On est appelé à nour­rir les âmes, pas les estom­acs. On s’occupe de péché et de salut, pas de san­dales et de soupe. » Pas du tout. D’abord, ils ont organ­isé une réu­nion pour résoudre le prob­lème (voir Ac 6.2). Ils ont fait savoir à tous les mem­bres que leur com­mu­nauté pre­nait la pau­vreté au sérieux et qu’ils étaient tous respon­s­ables de leurs actions devant Dieu. L’Écri­t­ure ne cau­tionne pas le com­mu­nisme imposé, mais elle enseigne claire­ment le volon­tari­at guidé par l’E­sprit. Ensuite, ils ont con­fié le prob­lème à leurs meilleurs élé­ments. Ils ont choisi sept hommes respecta­bles, pleins du Saint-Esprit et de sagesse, et leur ont con­fié cette tâche (voir Ac 6.3). Au lieu de n’enseigner que la médecine, le droit ou la poli­tique, apprenons à nos enfants que le soin aux néces­si­teux est l’un des plus grands appels de Dieu. Un mil­liard de gens s’endorment chaque soir le ven­tre vide. Plus de trente mille enfants meurent chaque jour de mal­nu­tri­tion et de mal­adies évita­bles. Per­son­ne ne peut tout faire, mais Dieu a appelé cha­cun d’en­tre nous à agir ! Jacques affirme : « La reli­gion pure et sans tache, devant Dieu le Père, con­siste à vis­iter les orphe­lins et les veuves dans leurs afflic­tions, et à se garder des souil­lures du monde » (Ja 1.27).