Parole du Jour
Parole du Jour 
Mûrir et changer
Loading
/

"Toutes les nuits j'attends votre e-mail à 1h du matin pour écouter la méditation de Bob Gass et je la partage sur les réseaux sociaux. Ces méditations en fortifient beaucoup et je remercie Dieu !" Philippe Je fais un don

En 1968, un archéo­logue décou­vre dans une tombe indi­enne un col­lier de graines vieux de six cents ans. Il décide alors de planter l’une de ces graines, qui, à la sur­prise générale, germe et grandit. Bien qu’endormie pen­dant des siè­cles, elle avait encore un poten­tiel de vie. On peut être chré­tien depuis des années, mais avoir spir­ituelle­ment été en som­meil pen­dant tout ce temps. Aujourd’hui, les choses doivent chang­er ! On veut être pro­duc­tif. La bonne nou­velle est qu’il n’est pas trop tard ! On peut com­mencer dès main­tenant. La Bible dit : « Les justes fleuris­sent comme le palmi­er. Plan­tés dans la mai­son de l’Éter­nel, ils fleuris­sent dans les parvis de notre Dieu ; ils sont encore féconds dans la vieil­lesse, ils sont pleins de sève et ver­doy­ants, pour annon­cer que l’Éter­nel est droit. Il est mon rocher » (Ps 92.13–16). Saviez-vous qu’un palmi­er pro­duit le plus de fruits lors des toutes dernières années de son exis­tence ? C’est peut-être la des­tinée qui vous attend. La Parole dit : « Car les jours de mon peu­ple seront comme les jours des arbres, et mes élus jouiront de l’œu­vre de leurs mains ». Ce qui veut dire que mal­gré les dif­fi­cultés du grand âge, arthrose, rhu­ma­tismes, cataracte, mobil­ité réduite ou autre désagré­ment, l’automne de notre exis­tence pour­rait être notre meilleure sai­son. Certes, on n’est plus aus­si rapi­de qu’avant, on se presse moins, mais nour­ri par la sagesse de la Parole et par des années de marche avec Dieu, on peut encore laiss­er une trace de divin dans ce monde.