Parole du Jour
Parole du Jour 
Recon­stru­ire son mariage (4)
Loading
/

"Bonjour, Je voulais vous remercier pour tous ces messages quotidiens qui me font du bien. Ils confirment souvent ce que je vis et me donnent beaucoup de réponse. Cela me rapproche de Dieu." Michèle Je fais un don

Pour finir, on a besoin de s’ouvrir l’un à l’autre, être trans­par­ent, sen­si­ble, atten­tif et prêt à se faire mutuelle­ment con­fi­ance. Il suf­fit de penser à ce que l’on ressent juste avant une piqûre. On se crispe, n’est-ce pas ? De même, le cœur se crispe avec la douleur du rejet, de la trahi­son ou de la nég­li­gence. C’est un mécan­isme réflexe de l’âme, une manière incon­sciente de se pro­téger. C’est une bonne chose, sauf dans le mariage. Si on ne dés­ac­tive pas ce mécan­isme, l’âme va se ren­fer­mer. Voilà l’état d’esprit dans lequel on aime son con­joint et dans lequel on ren­tre chez soi tous les soirs. On est crispé, inqui­et, et plus présent dans l’in­stant. On s’est fer­mé, par peur d’être déçu et blessé. Mais le mariage est une alliance épanouie, con­som­mé à tra­vers l’in­tim­ité physique qui ôte toutes les bar­rières et sup­prime la gêne qu’il pour­rait y avoir. Il est dif­fi­cile d’at­tein­dre et de main­tenir une telle intim­ité, tant émo­tion­nelle­ment que physique­ment, si on a con­nu la trahi­son et la décep­tion. Voici la bonne nou­velle. Le thème cen­tral de la Bible est la résur­rec­tion : ce qui est mort peut revivre. On peut donc retrou­ver cette intim­ité si on est prêt à déten­dre son âme et à ouvrir son cœur à l’autre. Salomon écrit : « Elle [la pas­sion] brûle comme un feu, elle tombe comme la foudre. Toute l’eau des mers ne peut étein­dre l’amour, et l’eau des fleuves est inca­pable de le noy­er » (v.6–7, PDV). Si on demande l’aide de Dieu et que l’on est prêt à y tra­vailler, on peut raviv­er l’amour et recon­stru­ire son mariage.

"En lisant les textes de Parole du Jour, mon comportement a commencé à changer positivement, je suis devenue plus tolérante." Hélène Je fais un don