Dieu ne nous con­sulte pas pour que ses plans col­lent avec notre agen­da. C’est lui qui fixe le tim­ing. Par­fois on doit courir pour le suiv­re, d’autres fois on doit ralen­tir pour marcher à sa hau­teur. Marie avait prévu d’épouser Joseph puis d’avoir un enfant, mais Dieu avait un autre plan. L’enfant devait être exempt du péché orig­inel, donc il lui fal­lait un père par­fait. Alors, le Saint-Esprit s’est chargé de l’affaire. D’un point de vue humain, le moment choisi n’aurait pu être pire. Marie tombe enceinte avant d’être mar­iée et Joseph n’est pas le père. Elle risque le rejet voire la lap­i­da­tion. Sa réac­tion est extra­or­di­naire : « Marie dit : Voici la ser­vante du Seigneur ; qu’il me soit fait selon ta parole » (Lu 1.38). Dieu a un plan pré­cis auquel il tra­vaille sans relâche. Le prob­lème, c’est qu’on agit à par­tir d’informations par­tielles. Alors, on est impa­tient et con­trar­ié quand il ne répond pas à nos prières comme on aimerait qu’il le fasse. On racon­te que George Muller, évangéliste et fon­da­teur d’un orphe­li­nat en Angleterre, attendait sur un quai la livrai­son d’une chaise spé­ciale. Il avait de gros prob­lèmes de dos et en avait besoin pour son voy­age en mer. Au moment du départ, comme elle n’était tou­jours pas arrivée, ses amis lui ont pro­posé d’en acheter une autre. Mais Muller a dit : « Ou Dieu pour­voira ou il m’accordera la grâce de pou­voir m’en pass­er ». Puis, comme dans un film, la chaise est arrivée juste à temps ! Faites con­fi­ance à Dieu. Il sait ce qu’il fait !