"Récemment j'ai dû accompagner mon papa en fin de vie. Jour après jour, la lecture de Parole du Jour m'a apporté un grand réconfort et m'a permis de tenir bon à travers l'épreuve." Karine Je fais un don

Le doigt de Dieu est dans la créa­tion. David dit : « Quand je regarde tes cieux, ouvrage de tes mains, la lune et les étoiles que tu as établies : Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te sou­vi­ennes de lui ? » (Ps 8.4–5). La Bible débute par ces mots : « Au com­mence­ment Dieu créa le ciel et la terre » (Ge 1.1). À l’heure où beau­coup con­tes­tent l’inspiration et l’infaillibilité de la Bible, nous devons appren­dre à nos enfants, qui a créé l’univers, qui le fait fonc­tion­ner, et à qui nous sommes redev­ables. En 1961, Youri Gagarine, le pre­mier cos­mo­naute, s’est van­té ain­si : « J’ai regardé partout, mais je n’ai pas vu Dieu ». Devinez quoi ? Un jour, il ver­ra Dieu et se tien­dra devant lui pour être jugé (Ro 14.11–12). Nous aus­si d’ailleurs ! La foi et la rai­son ne s’opposent pas for­cé­ment, mais quand la rai­son vous laisse sur place, la foi vous fait avancer car elle vous con­necte avec Dieu. Les étoiles ont con­va­in­cu David de l’existence de Dieu. Il paraît que si vous comptez les étoiles à rai­son de 125 par minute, cela prendrait 2 000 ans, rien que pour dénom­br­er celles de notre Voie Lac­tée. Et il faudrait plac­er dix mil­liards d’êtres humains côte à côte pour représen­ter le diamètre moyen d’une étoile. Stupé­fi­ant, non ? Paul dit : « La puis­sance sans lim­ites de Dieu et ce qu’il est lui-même sont des réal­ités qu’on ne voit pas. Mais depuis la créa­tion du monde, l’in­tel­li­gence peut les con­naître à tra­vers ce qu’il a fait. Les êtres humains sont donc sans excuse » (Ro 1.20, PDV). En regar­dant bien, vous ver­rez Dieu à l’œuvre partout, y com­pris dans votre vie.