Parole du Jour
Parole du Jour 
Appréci­er la Parole de Dieu
Loading
/

"Parole du Jour me réconforte, me vivifie, m'interpelle, me remet en question. En bref, cela me fait un bien fou et ma journée se passe dans le calme, la paix et la joie." Daisy Je fais un don

Si aujourd’hui on aime les légumes qu’on détes­tait enfant, c’est parce qu’en gran­dis­sant, on appré­cie davan­tage la nour­ri­t­ure saine. Et puisque la Bible est la nour­ri­t­ure de l’âme, on peut aus­si y pren­dre goût. Eugène Peter­son écrit : « Les chré­tiens se nour­ris­sent des Écri­t­ures qui, elles, nour­ris­sent la sainte com­mu­nauté, comme la nour­ri­t­ure le corps humain. Les chré­tiens ne se con­tentent pas d’ap­pren­dre, étudi­er ou appli­quer les Écri­t­ures, ils l’as­sim­i­lent pour qu’elle se trans­forme en actes d’amour. » En moyenne, les pro­prié­taires de bibles en pos­sè­dent neuf et en veu­lent d’autres. Où est le prob­lème alors ? C’est que beau­coup aujourd’hui trou­vent la Bible ennuyeuse et c’est grave. Le grec ancien, langue du Nou­veau Tes­ta­ment, n’a pas de mot pour désign­er l’en­nui. Le mot n’a pris son sens actuel qu’au cours des derniers siè­cles. Quand on pense que le monde antique n’avait ni télé, ni inter­net, ni films et très peu de livres, on imag­ine qu’ils devaient s’ennuyer. Ce n’était pas le cas. L’homme mod­erne s’en­nuie, parce que plus per­son­ne n’est capa­ble d’une réflex­ion pro­longée à cause de toutes les sol­lic­i­ta­tions externes. On a trop d’al­ter­na­tives séduisantes. C’est pourquoi devenir un lecteur fidèle de la Bible est d’abord une dis­ci­pline, puis un devoir et finale­ment un plaisir. La Bible dit : « Que tes promess­es sont douces à mon palais, plus que le miel à ma bouche ! » Vous pou­vez faire la même expéri­ence en lisant la Parole de Dieu. Il suf­fit de vous y met­tre sérieusement.