Parole du Jour
Parole du Jour 
Dieu et le tra­vail (1)
Loading
/

"Récemment j'ai dû accompagner mon papa en fin de vie. Jour après jour, la lecture de Parole du Jour m'a apporté un grand réconfort et m'a permis de tenir bon à travers l'épreuve." Karine Je fais un don

La plu­part des héros de la Bible avaient un tra­vail séculi­er. Isaac avait dévelop­pé l’im­mo­bili­er, Jacob était éleveur. Joseph avait servi Dieu dans un emploi lucratif au sein du gou­verne­ment. Daniel était un immi­gré qui a fréquen­té la meilleure fac de Baby­lone pour devenir pre­mier min­istre. Lydia était une femme d’af­faires avisée dans le domaine du tex­tile. Mais celui qui représente le mieux la valeur que Dieu accorde au tra­vail, c’est Jésus le char­p­en­tier. Jusqu’à l’âge de trente ans, il était un arti­san et fab­ri­quait des bancs, des tables, et toutes sortes de mobili­er. Le mot char­p­en­tier vient du grec « tek­tón », qui est à l’origine du mot tech­nolo­gie, ce qui sig­ni­fie que le char­p­en­tier est capa­ble d’ef­fectuer des travaux de maçon­ner­ie. La Bible a été écrite par des ouvri­ers, pour des ouvri­ers et par­le d’ouvriers. Le tra­vail était l’idée de Dieu. La Bible racon­te : « Le Seigneur Dieu prit l’homme et l’établit dans le jardin d’É­den pour le cul­tiv­er et le garder » (Ge 2.15, BFC). Le pre­mier homme, Adam, était d’abord jar­dinier. Lorsque vous décou­vrez le but de votre vie et vous y con­sacrez pleine­ment, vous êtes aus­si légitime que n’im­porte quel pas­teur. Il est dom­mage d’utiliser le mot « séculi­er » lorsqu’il s’ag­it d’un tra­vail à l’extérieur de l’église, car Dieu ne voit pas les choses de cet œil. Il approu­ve tout tra­vail dans la mesure où il est hon­nête. Voici ce qu’il attend de vous : « Tout ce que ta main trou­ve à faire, avec ta force, fais-le ». Quoi que vous fassiez, faites-le bien.