Parole du Jour
Parole du Jour 
Les béné­fices de la repen­tance (2)
Loading
/

"J’ai traversé des périodes très difficiles. Mais en lisant Parole du Jour, j’ai pu me relever et voir Dieu agir. Je suis convaincue maintenant qu'Il a toujours son plan dans tout ce qui arrive." Marie Je fais un don

Un auteur chré­tien écrit : « Par­fois, les gens ont peur que s’ils ne changent pas assez vite, Dieu va s’im­pa­tien­ter. Ils ne l’expriment pas ain­si, mais se deman­dent : “À par­tir de quel niveau de péché est-ce que je dois m’in­quiéter ? Y a‑t-il un niveau de péché accept­able pour un chré­tien, qu’il ne faut pas dépass­er sous peine de dan­ger mor­tel ? Y a‑t-il une lim­ite à l’impureté, comme pour la préven­tion san­i­taire des ali­ments ? La norme est-elle élevée comme pour le lait ou l’est-elle bien moins comme pour la “mal­bouffe” ? Est-il pos­si­ble d’être chré­tien et de ne jamais grandir ?” La ques­tion n’est pas de savoir si Dieu se lassera de par­don­ner nos péchés. Il par­don­nera tou­jours face à un repen­tir sincère. Il n’a pas peur qu’on essaye de prof­iter de lui ». Le dan­ger n’est pas que Dieu ne réponde pas à notre repen­tir sincère. Le piège vient des pen­sées dan­gereuses que le péché pro­duit inévitable­ment. À cause d’elles, on devient insen­si­ble, com­plaisant et tout sim­ple­ment inca­pable de repen­tance ! C’est pour cette rai­son que le péché doit être pris au sérieux. Un mis­sion­naire a prêché l’É­vangile à une tribu qui avait une longue his­toire de mas­sacres der­rière elle. Le chef était si ému qu’il s’est repen­ti et a accep­té le Christ sur-le-champ. Puis il s’est tourné vers le Pas­teur pour le remerci­er et a dit : « C’est mer­veilleux ! Qui voulez-vous que je tue pour vous ? » Chas­sez le naturel… Dieu seul sait d’où part cha­cun. Et vous, d’où partez-vous ?