Parole du Jour
Parole du Jour 
Com­ment porter du fruit (1)
Loading
/

"Récemment j'ai dû accompagner mon papa en fin de vie. Jour après jour, la lecture de Parole du Jour m'a apporté un grand réconfort et m'a permis de tenir bon à travers l'épreuve." Karine Je fais un don

Dans ce ver­set, Jésus dit en sub­stance : « Passez votre vie à rechercher ce qui a une sig­ni­fi­ca­tion durable et une valeur éter­nelle ! » Ce « fruit » est décrit par Paul : « Le fruit de l’E­sprit est amour, joie, paix, patience, bon­té, bien­veil­lance, fidél­ité, douceur, maîtrise de soi » (Ga 5.22). Ces neuf qual­ités décrivent la seule vie qui vaut la peine d’être vécue. Heureuse­ment, on n’est pas obligé de pro­duire ce genre de fruit par nos pro­pres efforts. Autant essay­er de se relever en tirant sur ses lacets ! Non, Jésus dit ceci : « Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sar­ment […] qui porte du fruit, il l’é­monde afin qu’il porte encore plus de fruit. […] Le sar­ment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure sur le cep, de même vous non plus, si vous ne demeurez en moi. Moi, je suis le cep ; vous, les sar­ments. Celui qui demeure en moi, comme moi en lui, porte beau­coup de fruit, car sans moi, vous ne pou­vez rien faire » (Jn 15.1–2, 4–5). Quand Jésus dit : « Tout sar­ment qui est en moi » (v.2), il s’adresse aux croy­ants. Quand il dit : « Mon Père est le vigneron » (v.1), il pré­cise que c’est Dieu qui prend soin de la vigne. Quel est son objec­tif ? Nous per­me­t­tre de porter « encore plus de fruit » (v.2). Quel est le secret de la fécon­dité ? Une prox­im­ité per­ma­nente et intime avec Jésus : « Celui qui demeure en moi, comme moi en lui, porte beau­coup de fruit » (v.5). Si l’on veut porter plus de fruit, il suf­fit de se rap­procher du Seigneur.