Parole du Jour
Parole du Jour 
La bonne saison
Loading
/

"Je remercie l’équipe de Parole du Jour. La nourriture que je reçois à travers la brochure m'a permis de me relever." Bernadette Je fais un don

Quand Dieu donne une vision, il faut se pré­par­er à vers­er quelques larmes, car il y aura un prix à pay­er. La voie du suc­cès est jalon­née d’épreuves, et il n’y a aucun passe-droit ! Mais Dieu promet que le temps de la récolte vien­dra : « Ceux qui sèment avec larmes moisson­neront avec cris de tri­om­phe. Celui qui s’en va en pleu­rant, quand il porte la semence, s’en revient avec cris de tri­om­phe, quand il porte ses gerbes » (Ps 126.5–6). Ce pas­sage nous enseigne deux choses. 1) Il y a un temps pour pleur­er. Pour autant, on ne doit pas céder à la pas­siv­ité ni au repli sur soi. En voy­ant les ruines de Jérusalem, Néhémie a été ému aux larmes. Puis il a élaboré un plan, for­mé une équipe et recon­stru­it la ville. Qu’est-ce qui nous afflige ? Et qu’est-ce qui nous pas­sionne ? 2) Il y a un temps pour moisson­ner. Tout a un sens dans la vie, tout a une sai­son (voir Ec 3.1–8). Quand on com­prend la rai­son et qu’on exploite la sai­son, on devient « comme un arbre plan­té près d’un cours d’eau, qui donne son fruit en son temps » (Ps 1.3). Remar­quez l’expression « en son temps ». Les fruits poussent au moment fixé. Il faut donc dis­cern­er les change­ments de péri­ode de sa vie et s’y adapter, surtout lorsque l’heure de la récolte a son­né. On doit savoir quand vient le moment de se réjouir et de com­mencer la mois­son, faute de quoi, on la man­quera ! Les larmes sont pour le semeur, mais la joie est pour le moisson­neur. Ain­si, lorsque vient le temps, courez aux champs ! Vous avez payé votre dû ; désor­mais il est urgent d’en profiter.

"Pour moi c'est un régal de méditer chaque jour Parole du Jour. Je vis la Parole et je l'expérimente. Je veux vraiment vous féliciter pour votre travail qui porte du fruit." Joséphine Je fais un don