Parole du Jour
Parole du Jour 
Élever les enfants
Loading
/

"Je suis convaincue que des personnes seront portées par les messages de Parole du Jour, ce qui les incitera à profondément changer en fonction de que Dieu a décidé pour eux." Hélène Je fais un don

Lors d’une con­férence d’é­d­u­ca­teurs, une col­lègue demande avec con­de­scen­dance à la femme d’un autre : « Qu’est-ce que vous faites, ma chère ? » La dame riposte : « Je socialise deux Homo sapi­ens selon les valeurs dom­i­nantes de la tra­di­tion judéo-chré­ti­enne afin qu’ils soient les instru­ments de la trans­for­ma­tion de l’or­dre social en une sorte d’u­topie escha­tologique que Dieu a voulue dès le début de la créa­tion. » Puis elle demande gen­ti­ment : « Et vous ? » La femme répond hum­ble­ment : « Ben… j’en­seigne la soci­olo­gie. » La Bible dit : « C’est par la sagesse qu’une mai­son se con­stru­it, et par l’in­tel­li­gence qu’elle s’af­fer­mit ». Être sage, c’est savoir dis­cern­er. Com­pren­dre, c’est savoir répon­dre avec per­spi­cac­ité. Si on réus­sit partout sauf à la mai­son, la réus­site ne vaut rien. Un auteur écrit : « Il faut entour­er les enfants de lumière pour qu’ils sachent dis­cern­er l’obscurité, les aider à vivre en paix pour qu’ils recon­nais­sent la dis­corde, leur appren­dre à dif­férenci­er le bien du mal, les aimer si fort qu’ils n’es­saient pas de combler un vide affec­tif, leur présen­ter la vérité pour qu’ils détectent le men­songe, ren­forcer leur con­fi­ance en Christ pour les préserv­er des mau­vais­es influ­ences, con­stru­ire leur fon­da­tion sur un roc, leur appren­dre à prier pour la sagesse afin qu’ils réalisent qu’être intel­li­gent ne suf­fit pas. » En tant que par­ents, vous et moi n’aurons sans doute pas tout de suite un retour sur investisse­ment, mais « nous moisson­nerons au temps con­ven­able, si nous ne nous relâ­chons pas » (Ga 6.9).

"Les exhortations de Parole du Jour ont contribué à réellement changer ma vie. Je vous lis et vous écoute en sachant qu'une bénédiction va m'accompagner. Merci infiniment." Albéric Je fais un don