En faisant le plein de con­nais­sances, vous serez prêt(e) à saisir les oppor­tu­nités que la vie vous réserve. Sinon, vous passerez à côté et elles revien­dront à d’autres. Dieu a dit : « Mon peu­ple périt, parce qu’il lui manque la con­nais­sance » (Os 4.6). Notez : 1) une pen­sée bien ordon­née vous pré­pare pour l’avenir. Per­son­ne ne sait ce qu’il lui réserve : « Ne te vante pas de ce que sera demain, car tu ignores ce qui se pro­duira aujour­d’hui » (Pr 27.1, BFC). N’avoir ni plan ni stratégie pour sa vie est pire que l’incertitude du lende­main. 2) une pen­sée bien ordon­née réduit la marge d’erreur. La pré­cip­i­ta­tion dimin­ue vos chances de touch­er le but. C’est comme si un golfeur frap­pait la balle avant de s’aligner sur la cible à attein­dre. Une erreur de quelques degrés peut l’envoyer dans le décor. Une pen­sée ordon­née aligne vos actions avec vos objec­tifs, tout comme align­er la tra­jec­toire de tir au golf rap­proche la balle le plus pos­si­ble du dra­peau. Plus vous êtes aligné(e) sur la cible et plus vous avez de chances d’aller dans la bonne direc­tion. 3) une pen­sée ordon­née vous donne de l’influence sur les autres. Un patron plaisante : « Notre entre­prise a un plan à court terme et un autre à long terme. Le pre­mier est de rester à flot assez longtemps pour réalis­er le sec­ond. » Mau­vais plan, et pour­tant cer­tains le suiv­ent. Celui qui a un plan détient le pou­voir. Quelle que soit votre activ­ité, une pen­sée ordon­née est indis­pens­able au suc­cès. Par­lez-en à Dieu.