Parole du Jour
Parole du Jour 
Les raisons d’être encore vivant(e)
Loading
/

"Je suis convaincue que des personnes seront portées par les messages de Parole du Jour, ce qui les incitera à profondément changer en fonction de que Dieu a décidé pour eux." Hélène Je fais un don

La Bible racon­te : « Jacob don­na à cet endroit le nom de Péniel ; car, dit-il, j’ai vu Dieu face à face, et mon âme a été préservée. Le soleil se lev­ait lorsqu’il pas­sa Péniel. Jacob boitait de la hanche » (v.31–32). En vérité, sans la main pro­tec­trice de Dieu sur votre vie, vous ne seriez pas ici aujour­d’hui ! Si vous n’êtes pas mort dans cet acci­dent, si cette tumeur vous a épargné(e), c’est que Dieu n’en a pas encore fini avec vous. Rap­pelez-vous quand cer­tains de vos amis et surtout vos enne­mis vous pen­saient perdu(e) ? Mais Dieu vous a sauvé(e) et vous a placé(e) là où vous êtes main­tenant. Après avoir affron­té Dieu, Jacob a dit : « Mon âme a été préservée ». Tout comme la vôtre, n’est-ce pas ? C’est parce qu’il y a plus à venir. La Bible dit : « Dieu […] appelle à l’ex­is­tence ce qui n’ex­iste pas » (Ro 4.17). Il veut met­tre en place dans votre vie ce qui n’y était pas encore. De bonnes choses ! Mais n’oubliez pas : « Jacob res­ta seul. Alors un homme se bat­tit avec lui jusqu’au lever de l’au­rore » (Ge 32.24). Si Dieu s’oc­cupe de vous, il le fait en tête-à-tête, pas en pub­lic. En fait, être dans la foule peut vous empêch­er d’en­ten­dre sa voix. Être seul avec Dieu peut paraître risqué parce que votre image et votre ego sont mis à nu. Pre­mier réflexe : rester caché dans la mul­ti­tude. Mais très vite, vous décou­vrez que ça ne calme pas votre esprit. Par cette agi­ta­tion, Dieu vous appelle à le ren­con­tr­er ! Alors, comme Jacob, n’ayez pas peur de lut­ter avec lui jusqu’à ce qu’un nou­veau jour se lève pour vous.