Dans la vie, tout ne se déroule pas toujours comme prévu. Une promotion tarde et votre plan de carrière bat de l’aile. Une relation échoue et vous passez votre temps à analyser les raisons de cet échec. Pour être vraiment en paix il faut voir « l’œuvre que Dieu a faite, du commencement jusqu’à la fin », et accepter qu’il agisse selon son timing. N’avez-vous jamais tenté d’ouvrir la porte d’entrée quand vous êtes pressé(e), les bras chargés, et le téléphone qui sonne à l’intérieur ? Vous avez la bonne clé, mais elle ne tourne pas parce que vous forcez. Dès que vous vous détendez, la porte s’ouvre sans problème. Un thérapeute affirme : « Arrêtez de vouloir forcer les choses. Vous vous sabotez vous‐même. Dès que vous jugez une situation bonne ou mauvaise, vous pensez devoir intervenir. Par exemple, face à la réussite de quelqu’un, vous cherchez à vous comparer : Suis‐je meilleur(e) ou pire ? Comment puis‐je m’améliorer ? Vous êtes fatigué(e) avant de commencer ! Si la route grimpe, montez ! Si vous devez éviter un obstacle, contournez‐le ! Acceptez le chemin qui s’ouvre devant vous. La Bible dit : “Il y a pour toute chose un temps et un jugement” (Ec 8.6). Ça veut dire que certains jours on n’obtient pas ce que l’on veut. Peut‐être qu’au préalable certaines choses doivent se passer, que Dieu veut vous donner une bonne leçon et vous cherchez à l’éviter, ou que ce n’est simplement pas l’heure. Ne cherchez plus à forcer les échéances. Faites sereinement ce que vous pouvez, confiez le reste à Dieu, et constatez que l’impossible se réalise. »