Cette médi­ta­tion vous est pro­posée gra­tu­ite­ment par PHARE MEDIA. En savoir plus

Un aumônier a déclaré : « Voulez-vous être vain­queur ? Alors mesurez-vous à vous-même, non aux autres. Dépass­er un con­cur­rent ne veut pas dire qu’on est meilleur que lui. On peut rem­porter une vic­toire sans pour autant ne pas réalis­er tout son poten­tiel. Pour être au top, il faut rivalis­er avec soi-même. C’est la plus grande com­péti­tion de la vie. Peu importe ses défaites, un per­dant gagne s’il tri­om­phe de lui-même. Peu importe ses vic­toires, un vain­queur perd s’il ne gagne pas la bataille con­tre lui-même. Alexan­dre le Grand a con­quis le monde, mais a regret­té amère­ment son manque de maîtrise de soi. En fait, les vic­toires sur les autres peu­vent vous faire échouer dans votre quête per­son­nelle. Gag­n­er rend fier, arro­gant, égoïste et par­fois cru­el. Ce n’est pas ce qu’on vit qui fait la dif­férence, mais la façon de le gér­er. » Si on pense con­naître les Écri­t­ures mieux que les autres ou avoir plus de tal­ent, on freine sa crois­sance spir­ituelle. On est loin de ce que Christ a prévu pour chacun(e). On peut faire illu­sion aux yeux des aux autres, alors que Dieu veut pro­duire en nous les qual­ités du Christ. La Bible dit : « C’est à cela, en effet, que vous avez été appelés, parce que Christ lui aus­si a souf­fert pour vous et vous a lais­sé un exem­ple, afin que vous suiv­iez ses traces ; lui qui n’a pas com­mis de péché, et dans la bouche duquel il ne s’est pas trou­vé de fraude ; lui qui, insulté, ne rendait pas l’in­sulte ; souf­frant, ne fai­sait pas de men­aces, mais s’en remet­tait à celui qui juge juste­ment » (1P 2.21–23).

Pour soutenir PHARE MEDIA, faites un don.