Cette médi­ta­tion vous est pro­posée gra­tu­ite­ment par PHARE MEDIA. En savoir plus

On dit qu’une ornière est une tombe qui s’étend à l’infini. Une fois dedans, il est dif­fi­cile d’en sor­tir, surtout si on s’y sent à l’aise. Mais impos­si­ble de devenir ce que Dieu veut qu’on soit ou ce qu’on pour­rait être, si on résiste au change­ment. Il en existe deux types. 1) Le change­ment à opér­er soi-même. L’as­tro­naute James Irwin a dit : « On pour­rait croire que se pos­er sur la lune était d’une rare pré­ci­sion sci­en­tifique, mais on nous a juste pro­jetés dans sa direc­tion. Il a fal­lu rec­ti­fi­er le cap toutes les dix min­utes pour atter­rir seule­ment quinze mètres à l’in­térieur du ray­on prévu de huit cents kilo­mètres. » Dans cette mis­sion, chaque change­ment, même infime, était essen­tiel au suc­cès. Il faut regarder les choses en face, on n’aime pas le change­ment, alors on essaye d’y résis­ter ou de le reporter. Pour­tant, c’est la seule chose qui apporte la crois­sance. La Bible dit : « Pau­vreté et mépris pour celui qui rejette l’in­struc­tion, mais celui qui tient compte de la rép­ri­mande est hon­oré » (Pr 13.18). Le sage est prêt à chang­er d’avis, l’insensé non. 2) Le change­ment opéré par Dieu. Il veut dévelop­per en nous les traits de car­ac­tère de Jésus. Et comme on ne peut pas l’accomplir par un effort per­son­nel, sa Parole dit : « Nous tous, qui le vis­age dévoilé, reflé­tons comme un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes trans­for­més en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’E­sprit ». Que faut-il pour provo­quer le change­ment ? S’appuyer chaque jour sur la puis­sance de Dieu.

Pour soutenir PHARE MEDIA, faites un don.