Parole du Jour
Parole du Jour 
Quand tout est noir (1)
Loading
/

"Bonjour, Je voulais vous remercier pour tous ces messages quotidiens qui me font du bien. Ils confirment souvent ce que je vis et me donnent beaucoup de réponse. Cela me rapproche de Dieu." Michèle Je fais un don

La foi est comme une pel­licule pho­to, elle se développe dans le noir. Les jours som­bres nous font pencher vers Dieu. En réal­ité, si la foi n’est pas mise à l’épreuve, on ne cherche pas vrai­ment à se rap­procher de lui. L’hymniste Edward Mote a écrit : « Quand les ténèbres voilent son beau vis­age, je me repose sur sa grâce immuable… Quand tout cède autour de mon âme, il est alors tout mon espoir et mon sou­tien. Sur Christ, le Rocher solide, je me tiens ; ailleurs n’est que sables mou­vants. » Il est facile de louer Dieu en bonne san­té et les fac­tures payées. Mais c’est dans les jours som­bres que l’on décou­vre de quoi est faite notre foi et où se trou­ve vrai­ment notre con­fi­ance : en nous, dans les autres ou en Dieu. Si vos jours sont aus­si som­bres que vos nuits, voici un ver­set pour vous : « Quiconque marche dans les ténèbres et manque de lumière, qu’il se con­fie dans le nom de l’Éter­nel et qu’il s’ap­puie sur son Dieu » (Esa 50.10). Job avait une vie exem­plaire, pour­tant il a tout per­du. Dés­espéré, il s’écrie : « Il m’a bar­ré la route, et je ne puis pass­er ; il a mis des ténèbres sur mes sen­tiers » (Job 19.8). Job est alors per­du face aux événe­ments. Puis il se rend compte que même s’il ne peut pas trou­ver la rai­son, il peut faire con­fi­ance à sa rela­tion avec Dieu : « Mon oreille avait enten­du par­ler de toi ; mais main­tenant mon œil t’a vu » (Job 42.5). Cette prise de con­science change tout : « L’Éter­nel bénit la dernière par­tie de la vie de Job plus que la pre­mière » (Job 42.12). Ce que Dieu a fait pour Job, il le fera pour vous