Avez-vous per­du votre emploi ? Êtes-vous sur le point de devoir céder votre mai­son ou de faire fail­lite ? Avez-vous touché le fond ? Paul a « accep­té de tout per­dre » (Ph 3.8), mais il n’en est pas resté là. Il a pour­suivi en dis­ant : « Mon Dieu pour­voira à tous vos besoins » (Ph 4.19). Et Dieu peut le faire pour vous, avec ou sans salaire ou une autre source de revenu. Le Psalmiste a dit : « Rien ne manque à ceux qui le craig­nent ». Méfiez-vous du scé­nario cat­a­stro­phe que Satan vous présente. Si vous le lais­sez faire, il fera défil­er dans votre esprit des images de vous vivant sous un pont dans une boîte en car­ton. Appuyez-vous sur la Parole de Dieu aujourd’hui et déclarez : « Seigneur, tu as dit que si je le voulais et si je suis obéis­sant, je jouirai du meilleur de ce que tu as à offrir. (voir Esa 1.19). Tu m’as promis tes faveurs (voir Ps 5.12). Ta Parole dit que tu peux faire plus que tout ce que je pour­rais même deman­der ou penser, selon ton pou­voir qui agit en moi (voir Ep 3.20). Même si tout va mal pour moi en ce moment, donne-moi la foi de croire en des jours meilleurs grâce à ton inter­ven­tion. Ta Parole me dit que je ne dois m’inquiéter de rien, mais en tout, par la prière et la sup­pli­ca­tion, avec actions de grâces, faire con­naître mes deman­des. Que ta paix, qui dépasse l’en­ten­de­ment humain, garde mon coeur et mon esprit (voir Ph 4.6–7). Seigneur, hon­ore aujourd’hui ta promesse, au nom de Jésus, Amen. »