La sagesse passe par qua­tre con­di­tions. 1) Se con­cen­tr­er sur la route. En ne regar­dant que dans le rétro­viseur, vous allez man­quer le prochain virage et finir dans le fos­sé. Rap­pelez-vous que vous avez sur­mon­té vos épreuves et en avez tiré des leçons. Dieu vous a gardé pour un but pré­cis, décou­vrez-le et met­tez-le en œuvre. 2) Ne pas chercher de répons­es faciles. Les librairies croulent sous des livres qui par­lent de réus­site finan­cière en dix étapes, des cinq clés du suc­cès sans peine ou des douze méth­odes sim­ples pour avoir san­té, richesse et bon­heur. Ça serait bien trop facile ! La vie est dure et au fond, vous savez bien que ces méth­odes sim­plistes ne fonc­tion­nent pas. Avoir une vie dif­fi­cile ne veut pas dire être sur un mau­vais chemin. Un ancien prédi­ca­teur a dit : « Si vous ne croisez pas de temps en temps le dia­ble, alors vous marchez dans la même direc­tion que lui. » 3) Rester sur son chemin. Vous ne serez pas suiv­is par tous. Cer­tains de vos amis les plus proches ne chang­eront jamais et n’aiment pas vous voir chang­er. Ils ne vous suiv­ront pas. Cepen­dant, vous devez vous engager à grandir, élargir votre con­nais­sance et votre expéri­ence et pass­er à un niveau supérieur dans votre vie. 4) Se faire con­fi­ance. Dieu le fait ! Si on vous dit que vous ne serez jamais bon à rien, souriez et con­tin­uez. Dieu seul con­naît votre poten­tiel et si vous êtes prêt(e) à lui faire con­fi­ance et à tra­vailler dur, il vous aidera à le val­oris­er. En fait, vos enne­mis et vos détracteurs ne pour­ront pas nier votre réus­site.