Parole du Jour
Parole du Jour 
Être sen­si­ble aux autres
Loading
/

"Je me suis rendu compte, en lisant Parole du Jour, que je commençais à voir les choses différemment." Hélène Je fais un don

Dans le mariage, on ignore sou­vent les besoins de l’autre. On se ferme comme une huître. On arrête d’é­couter. On n’a plus con­science de la pres­sion subie par le ou la parte­naire. En bref, la racine de nom­breux prob­lèmes con­ju­gaux est l’in­sen­si­bil­ité. Toutes les per­son­nes que l’on ren­con­tre ont besoin de gen­til­lesse. Les gens autour de vous à l’église ont sans doute de graves blessures, mais vous les ignorez tout sim­ple­ment. La vie de David est à cet égard un bon exem­ple. Son ami Jonathan, fils de Saül, vient d’être tué. Solide­ment instal­lé sur le trône depuis des années, David fait une étrange requête. Il demande s’il reste quelqu’un dans la famille de Saül qu’il pour­rait aider. Il décou­vre le petit-fils de Saül, le fils de Jonathan, Mephi­bo­cheth, qui est estropié. Lorsque David le con­voque, Mephi­bo­cheth doit se dire : « Il va me tuer car je suis mem­bre de la famille rivale depuis des généra­tions. » Mais David déclare : « Sois sans crainte ! Pour sûr, je vais user de bien­veil­lance envers toi à cause de ton père Jonathan. Je te rendrai toutes les ter­res de ton père Saül, et tu mangeras tou­jours à ma table » (2S 9.7). Mephi­bo­cheth répond : « Qu’est ton servi­teur, pour que tu te tournes vers un chien mort, tel que moi ? » (v.8). Il se sent chien et s’attend à être traité comme tel. Mais David prend le temps, fait l’effort d’être sen­si­ble à ses besoins. Le suc­cès est dan­gereux car les pres­sions qui l’ac­com­pa­g­nent peu­vent nous ren­dre insen­si­ble aux autres. Ques­tion : à qui dois-je devenir plus sen­si­ble aujourd’hui ?

Parole du Jour me nourrit et facilite ma méditation quotidienne. Je l'amène avec moi partout même pendant mes vacances ou quand je suis hospitalisée, et je la propose à ceux qui la veulent." Patricia Je fais un don