"Merci pour Parole du Jour qui est une source d'encouragement, un baume pour notre cœur. Je le partage à des non chrétiens, c'est facile à lire et vraiment concret !" Emmanuelle Je fais un don

Pour savoir à quel point Dieu bénit votre argent, posez-vous trois ques­tions. 1) Suis-je assez mûr(e) pour le gér­er ? 2) Suis-je impatient(e) de récolter mais réticent(e) à semer ? 3) Est-ce que j’amasse ou est-ce que je dis­tribue ? Dieu sait que nous ne pou­vons pas tous don­ner la même somme. Jésus a félic­ité une veuve pour avoir don­né ses deux dernières pièces, en dis­ant : « Tous ont mis de leur super­flu, mais elle a mis de son néces­saire » (Mr 12.44). D’un autre côté, le riche Barn­abas « ven­dit un champ qu’il pos­sé­dait, appor­ta l’ar­gent et le déposa aux pieds des apôtres » (Ac 4.37). Plus Dieu bénit votre argent, plus il vous en tient pour respon­s­able. Jésus affirme : « On exig­era davan­tage de celui à qui l’on a beau­coup con­fié » (Lu 12.48). Au moment de la quête, un pas­teur demande à son assem­blée d’échanger leur porte­feuille ou leur sac à main avec le voisin ou la voi­sine de devant. « Main­tenant », dit-il, « ouvrez-le et don­nez autant que vous l’auriez tou­jours voulu mais pen­sé que vous ne pou­viez pas vous le per­me­t­tre ! » En réal­ité, nous ne sommes pas tous appelés à don­ner une somme égale mais à faire un sac­ri­fice égal. Les chances s’égalisent. Com­bi­en de fois n’avez-vous pas dîné chez des gens mod­estes et pour­tant appré­cié pleine­ment leur hos­pi­tal­ité ? L’essence de la générosité est le sac­ri­fice de soi. Dieu bénit les finances de ceux qui ne sont pas con­trôlés par l’amour de l’argent. Com­ment savoir si vous l’êtes ? Lorsque vous refusez de don­ner quand Dieu vous le demande. « Le juste donne sans restric­tion » Pr 21.26

"Pour moi c'est un régal de méditer chaque jour Parole du Jour. Je vis la Parole et je l'expérimente. Je veux vraiment vous féliciter pour votre travail qui porte du fruit." Joséphine Je fais un don