Paul écrit : « Nous avons voulu venir jusqu’à vous, du moins moi, Paul, à une ou deux repris­es, mais Satan nous en a empêchés ». Notez l’expression « à une ou deux repris­es ». Lorsque Dieu vous con­fie une mis­sion, Satan vous atta­que­ra à plusieurs repris­es et ten­tera de vous empêch­er de l’ac­com­plir. Sachez trois choses : 1) il vous attaque parce qu’il croit que vous êtes capa­ble d’atteindre votre objec­tif. Quand vous êtes au plus mal, il veut vous garder la tête dans l’eau. Il sait que si vous vous relevez, vous serez plus fort et plus effi­cace que jamais. 2) il vous attaque tou­jours au début d’un événe­ment impor­tant de votre vie, comme il a ten­té Jésus dans le désert à l’aube de son min­istère. Ce pour­rait être la nais­sance de votre « enfant prédes­tiné », comme celle de Moïse, qui a provo­qué le meurtre des nou­veau-nés en Égypte dans le but d’empêcher l’ex­ode. 3) il se sert de vos proches pour vous touch­er en plein cœur. Jésus a dit : « L’homme aura pour enne­mis les gens de sa mai­son » (Mt 10.36). Alors priez pour eux. Votre inter­ces­sion est sou­vent leur seul boucli­er pos­si­ble, alors priez tous les jours pour que la grâce et la mis­éri­corde de Dieu s’installe dans leur cœur. Et surtout, n’ou­bliez jamais que votre réac­tion vaut plus que l’ad­ver­sité que vous vivez. Les attaques passent, mais votre atti­tude néga­tive peut devenir une racine amère qui empoi­son­nera votre avenir. (voir Hé 12.15). Votre influ­ence dans le roy­aume de Dieu déter­mine le niveau d’attaque que l’Ennemi lance con­tre vous. Alors ne vous découragez pas, con­tin­uez !