Parole du Jour
Parole du Jour 
Saisir les occasions
Loading
/

"Récemment j'ai dû accompagner mon papa en fin de vie. Jour après jour, la lecture de Parole du Jour m'a apporté un grand réconfort et m'a permis de tenir bon à travers l'épreuve." Karine Je fais un don

Voici ce que Dieu a dit aux par­ents qui sont entrés en Terre promise : « Prends garde à toi, tous les jours, de peur que tu n’ou­blies les événe­ments que tes yeux ont vus, et qu’ils ne s’éloignent de ton cœur ; fais-les con­naître à tes fils et aux fils de tes fils » (v.9). Il y a une pro­gres­sion dans ce pas­sage. D’abord, il est dit : « Prends garde à toi. » Et ensuite : « Fais-les con­naître à tes fils. » Pour être capa­ble d’influencer et for­mer mes enfants, je dois d’abord être crédi­ble. Si mes principes provo­quent la joie, la paix, la force, la bon­té, la dis­ci­pline et le suc­cès, mes enfants me pren­dront au sérieux. Mais il y a des com­pé­tences qui s’acquièrent seule­ment dans la petite enfance. Pourquoi est-il si sim­ple d’en­seign­er les langues aux enfants en bas âge ? Pourquoi leur pronon­ci­a­tion est-elle si par­faite, sans même une trace de l’accent de leur langue mater­nelle ? Et pourquoi l’apprentissage tardif est-il plus dif­fi­cile ? En fait, le lar­ynx d’un jeune enfant prend la forme néces­saire pour pro­duire les sons qu’il entend. Il se fige ensuite dans cette posi­tion, ce qui rend com­plexe voire impos­si­ble l’émis­sion d’autres sons dans les années qui suiv­ent. L’at­ti­tude d’un enfant à l’é­gard de ses par­ents est de la même veine. C’est pourquoi il est essen­tiel de les mod­el­er dès les pre­mières années, en équili­brant l’amour incon­di­tion­nel avec un enseigne­ment ferme et cohérent à la mai­son. Si l’on ne saisit pas cette occa­sion, la péri­ode de l’adolescence risque d’être plus éprou­vante qu’elle ne le devrait !