On prend un con­gé sab­ba­tique quand on a besoin de temps pour se repos­er et recharg­er ses bat­ter­ies. Dieu a mon­tré l’exemple : « Il se reposa au sep­tième jour de toute l’œu­vre qu’il avait faite » (Ge 2.2). Mais la Bible dit que Dieu « ne som­meille ni ne dort » (Ps 121.4). Et s’il a pris un jour de repos dans la semaine, vous aus­si en avez besoin ! Il n’y a pas si longtemps, la plu­part des familles allaient à l’église le dimanche matin, ren­traient déje­uner et pas­saient l’après-midi à se repos­er. Aujourd’hui on s’épuise sept jour sur sept jusqu’à ris­quer le sur­me­nage voire l’infarctus. Les sci­en­tifiques affir­ment que notre corps est pro­gram­mé pour se repos­er un jour sur sept afin d’être le plus effi­cace pos­si­ble. À l’ouverture de son pre­mier restau­rant en 1946, Samuel Truett Cathy avait instau­ré une tra­di­tion : la fer­me­ture domini­cale. Si cette pra­tique était admise à l’époque, ce n’est plus le cas aujourd’hui, surtout pour une chaîne de restau­rants présente dans des cen­taines de cen­tres com­mer­ci­aux. Mais Samuel, en bon chré­tien, a tou­jours résisté. Non seule­ment il n’a pas per­du d’argent, mais il a dégagé d’énormes prof­its. Son enseigne Chick-fil‑A est dev­enue l’une des plus renta­bles aux États-Unis. Dieu sait que le moyen le plus rapi­de de s’étein­dre est d’es­say­er de brûler la chan­delle par les deux bouts. C’est pourquoi la Bible dit : « Le sep­tième jour est le sab­bat de l’Éter­nel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage » (Ex 20.10). Alors chaque semaine, prenez votre jour de con­gé sab­ba­tique.