Parole du Jour
Parole du Jour 
Rester un père
Loading
/

"Toutes les nuits j'attends votre e-mail à 1h du matin pour écouter la méditation de Bob Gass et je la partage sur les réseaux sociaux. Ces méditations en fortifient beaucoup et je remercie Dieu !" Philippe Je fais un don

Paul Har­vey a écrit : « À une époque où il est de bon ton d’être copain avec son fils, je préfère rester un père. Si tant est qu’il existe un fos­sé entre mes enfants et moi, je vais faire le max­i­mum pour les com­pren­dre, mais je vais aus­si m’employer à être com­pris. Si jamais leur dis­cours évolue, j’é­couterai, même si je devais préfér­er celui d’avant. Si des choses telles que la prière, l’é­tude de la Bible, l’ado­ra­tion et la foi en Dieu sem­blent à mes enfants être ringardes, rigides ou quoi que ce soit d’autre, je fais con­fi­ance à l’aide de Dieu pour avoir assez de foi afin de prier pour eux, et je m’en­gage à imiter Job en leur offrant des sac­ri­fices sup­plé­men­taires. Avec amour, je répondrai à leurs ques­tions sur les choses de la vie, mais en respec­tant tou­jours la pudeur et la décence, sans jamais tomber dans l’obscène. Si l’usage de drogues deve­nait un prob­lème, ce serait à l’encontre de cha­cune de mes prières et deman­des. Je veux que mes enfants sachent que je fais des erreurs, que je suis stu­pide, orgueilleux et sou­vent inco­hérent. Mais je ne le prendrai jamais comme excuse pour ma mau­vaise foi. Je leur deman­derai de m’aider à chang­er, et d’at­ten­dre de moi que je les aide à chang­er. Cer­tains peu­vent bien pren­dre exem­ple sur les moins de trente ans pour trou­ver sage de renier le passé et pré­ten­dre mal­gré tout pré­par­er les généra­tions futures. D’autres peu­vent bien laiss­er leurs enfants choisir libre­ment leur nour­ri­t­ure, leur musique et leurs dépens­es. Moi je vais rester un père. »