Parole du Jour
Parole du Jour 
Esclaves de la volon­té de Dieu ?
Loading
/

"Dieu m'a invitée à travers Parole du Jour à retrouver une pratique régulière et à me rendre dans une église ouverte et accueillante." Hélène Je fais un don

Dans ce ver­set, le mot esclave n’a rien de péjo­ratif. Sachant com­ment les pres­sions et les gens nous détour­nent de notre objec­tif don­né par Dieu, Paul utilise un lan­gage fort pour nous rap­pel­er que nous sommes cen­sés être « esclaves » de la volon­té de Dieu. Jésus aimait telle­ment les gens qu’il est mort pour les racheter, mais cela ne l’a pas empêché de dire non s’il le fal­lait. Faire plaisir aux gens pour gag­n­er leur appro­ba­tion n’est jamais une bonne idée car un autre que Dieu est alors aux com­man­des de votre vie. Jésus ne se laisse pas dis­traire. 1) Il ne laisse pas l’opinion publique le détourn­er de sa mis­sion. 2) Il sait que faire la volon­té de Dieu est plus impor­tant que de vouloir répon­dre aux attentes de tous. 3) Il fait de la prière un temps incon­tourn­able en présence de son Père céleste, une pri­or­ité absolue. Pas facile pour lui, et pour nous pas davan­tage ! Au début de son min­istère, quand se répand la nou­velle de ses mir­a­cles, « toute la ville était rassem­blée devant la porte. Il guérit beau­coup de malades » (Mr 1.33–34). Le lende­main matin, une autre foule attendait devant la porte ! Cette fois Jésus répond de manière éton­nante : « Il se leva et sor­tit pour aller dans un lieu désert où il se mit à prier. Simon et ceux qui étaient avec lui […] lui dirent : tous te cherchent. Il leur répon­dit : allons ailleurs, dans les bour­gades voisines, afin que j’y prêche aus­si ; car c’est pour cela que je suis sor­ti » (v.35–38). Jésus était esclave de la volon­té de Dieu, soyons-le aussi.

"Merci pour la médiation Parole du Jour. Même après 54 ans de conversion, j'en ai besoin et j'en fais profiter à une vingtaine de personnes autour de moi." Rosemée Je fais un don