Vince Fos­ter était le con­seiller de Bill Clin­ton à la Mai­son Blanche. Il se serait sui­cidé dans un parc de Wash­ing­ton. Quelques mois avant sa mort, Fos­ter avait été invité à la céré­monie de remise des diplômes à la fac­ulté de droit de l’université d’Arkansas. Voilà ce qu’il a dit aux étu­di­ants : « Lais­sez-moi vous par­ler de la famille. Vous avez su mon­tr­er maintes fois que vous étiez des bat­tants prêts à tra­vailler dur pen­dant de longues heures et à met­tre de côté votre vie privée. Sur son lit de mort, per­son­ne n’a jamais dit : “Je regrette de n’avoir pas passé assez de temps au bureau”. Ne nég­ligez pas votre vie de famille. Si par bon­heur vous avez des enfants, vos par­ents vous met­tront en garde en vous dis­ant que les enfants gran­dis­sent vite et seront par­tis avant que vous ne vous en rendiez compte. Je peux vous dire que c’est vrai. Dieu ne nous offre qu’un nom­bre lim­ité d’occasions de lire une his­toire à nos enfants, d’aller à la pêche avec eux, de jouer et de prier ensem­ble. Ne les man­quez pas ». Les sept fils et les trois filles de Job ont péri trag­ique­ment de façon soudaine. Regar­dant en arrière, Job déclare : « Oh ! Que ne puis-je être comme aux mois du passé, comme aux jours où Dieu me gar­dait, […] quand le Tout-Puis­sant était encore avec moi, et que mes jeunes fils m’en­touraient » (v.2, 5). Si vous sac­ri­fiez vos enfants pour votre car­rière ou pour des biens matériels, vous le regret­terez. N’en faites rien. Dans votre quête de réus­site, assurez-vous de ne pas laiss­er votre famille de côté.