Parole du Jour
Parole du Jour 
Dieu et le travail
Loading
/

"Je me suis rendu compte, en lisant Parole du Jour, que je commençais à voir les choses différemment." Hélène Je fais un don

Dans le man­age­ment, il est un thème récur­rent qui invite à cess­er de se focalis­er sur ses faib­less­es pour décou­vrir et dévelop­per ses points forts, ce qui rejoint le des­sein de Dieu. Dieu n’a pas dit : « Moïse, tu n’es pas très doué comme arti­san. Aban­donne la direc­tion du peu­ple pour un temps et essaie de devenir aus­si bon que Beza­lel » (voir Ex 31.1–5). La Bible dit : « Ils sont devenus de plus en plus forts. » En exploitant ce qui fait sa force, on se sent plus fort. Cer­taines activ­ités nous ent­hou­si­as­ment, d’autres sont rébar­ba­tives et épuisantes. Quand on le réalise, on ne pense plus seule­ment à faire car­rière, mais on recon­naît l’œu­vre de Dieu et ses pro­pres forces. La seule petite par­celle de créa­tion dont on est respon­s­able, c’est soi-même. Une autrice écrite : « Le tra­vail n’est pas d’abord une activ­ité qui per­met de vivre, mais une activ­ité que l’on vit. Il doit per­me­t­tre aux employés de refléter leurs apti­tudes, d’y trou­ver une sat­is­fac­tion spir­ituelle, men­tale et physique, et être le moyen par lequel ils s’of­frent à Dieu. » Par­fois le tra­vail ne répond pas aux attentes ou n’u­tilise pas les dons accordés par Dieu. Par­fois, néces­sité fait loi. C’est pourquoi la Bible dit : « Tout ce que ta main trou­ve à faire, avec ta force, fais-le » (Ec 9.10, NBS). Alors, il faut prier pour un tra­vail épanouis­sant, se pré­par­er et s’engager là où ses dons sont utiles. Il arrive que ceux qui n’aiment pas leur tra­vail soient mal­heureux et ren­dent leur entourage mal­heureux. Dieu attend mieux de nous !