Dans les Écri­t­ures, le mot « suc­cès » sig­ni­fie sim­ple­ment con­naître et faire la volon­té de Dieu dans sa vie. C’est si sim­ple ! Pour Josué le suc­cès sig­nifi­ait entr­er en Terre promise, la con­quérir, y vivre et prof­iter chaque jour de toutes ses béné­dic­tions. Écoutez ce que Dieu lui a dit : « For­ti­fie-toi, aie bon courage, en obser­vant et en met­tant en pra­tique toute la loi que t’a pre­scrite Moïse, mon servi­teur : ne t’en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réus­sir partout où tu iras. Ce livre de la loi ne s’éloign­era pas de ta bouche ; tu y médit­eras jour et nuit pour observ­er et met­tre en pra­tique tout ce qui y est écrit, car c’est alors que tu mèn­eras à bien tes entre­pris­es, c’est alors que tu réus­sir­as » (v.7–8). Le vrai suc­cès demande trois choses. 1) Devenir ce que Dieu veut que vous soyez. 2) Faire ce que Dieu veut que vous fassiez. 3) Avoir ce que Dieu veut que vous ayez. Lorsque vous attein­drez les objec­tifs qu’il vous a fixés, vous aurez réus­si. Comme l’a dit un jour un auteur célèbre : « Le suc­cès, c’est obtenir ce qu’on veut. Le bon­heur c’est vouloir ce qu’on obtient. » Dans leur quête sans fin de réus­site, cer­tains devi­en­nent si cupi­des que rien ne les sat­is­fait jamais. Parce qu’ils en veu­lent tou­jours plus, ils ne prof­i­tent pas de ce que Dieu leur a déjà don­né. Le vrai suc­cès n’est pas un but en soi, c’est un voy­age. C’est le plaisir de faire des pro­grès. C’est savoir qu’on est « dans les temps » pour la mis­sion de Dieu pour sa vie.