David était un tueur de géant, l’auteur des Psaumes, et le roi le plus pop­u­laire d’Israël. Mais quand les ennuis l’ont amené à son point de rup­ture, il a écrit : « Oh ! Si je n’é­tais pas sûr de con­tem­pler la bon­té de l’Éter­nel sur la terre des vivants ! » Êtes-vous sur le point de cra­quer aujourd’hui ? Dans ce cas, il n’y a qu’une alter­na­tive : ça passe ou ça casse ! Tout dépend de ce que vous allez faire. David s’en est sor­ti parce qu’il con­nais­sait la bonne for­mule : « Espère en l’Éter­nel ! For­ti­fie-toi et que ton cœur s’af­fer­misse ! » (v.14). Un ancien adage dit : « Le même soleil qui fait fon­dre le beurre fait dur­cir l’argile. » Face au prob­lème, vous pou­vez en vouloir à ce Dieu ingrat que vous avez servi fidèle­ment et qui vous laisse tra­vers­er une péri­ode si dif­fi­cile, ou vous pou­vez vous adress­er à lui pour trou­ver la solu­tion ! Rien ne le prend au dépourvu et rien n’est trop dif­fi­cile pour lui. Il a dit : « je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre, Je suis Dieu, et rien n’est sem­blable à moi. J’an­nonce dès le com­mence­ment […] ce qui n’est pas encore accom­pli. Je dis : mon pro­jet tien­dra bon, et j’exé­cuterai tout ce que je désire » (Esa 46.9–10). Sans doute êtes-vous en état de choc pour le moment, mais Dieu ne l’est pas. La sit­u­a­tion peut en réal­ité devenir une plate­forme pour lui afin de démon­tr­er son amour sans faille et son atten­tion pour vous. Alors ne perdez pas courage. Il va vous faire tra­vers­er cette tem­pête et ren­dre de cette manière gloire à son nom.