C’est une célèbre émis­sion de télé-réal­ité aux U.S.A. On y voit un patron déguisé en sim­ple ouvri­er et tra­vailler incog­ni­to au milieu de ses employés. Il ou elle va vivre leurs pres­sions et prob­lèmes quo­ti­di­ens, se famil­iaris­er avec leurs forces et faib­less­es et décou­vrir ce qui fonc­tionne ou non. Ces décou­vertes par­fois révéla­tri­ces con­duisent à des change­ments majeurs qui finis­sent par ren­dre l’organisation plus effi­cace, plus rentable et un lieu de tra­vail plus agréable pour tous. La meilleure façon de com­pren­dre quelqu’un est de se met­tre à sa place comme l’a fait Ezéchiel. Il écrit : « J’ar­rivai à Tel-Abib, auprès des déportés […]. Je restai sept jours par­mi eux, dans la plus com­plète stu­peur. Au bout des sept jours, le Seigneur m’adres­sa la parole : « Tu n’es qu’un homme, mais je fais de toi un guet­teur » (v.15–17, BFC). Avant de lui con­fi­er un mes­sage pour les autres, Dieu attend qu’Ézéchiel ait passé sept jours et sept nuits au milieu de gens dému­nis, dés­espérés et avides de répons­es. En par­lant de Jésus, la Bible nous dit : « Le grand-prêtre que nous avons est capa­ble de souf­frir avec nous de nos faib­less­es. En effet, comme nous, il a été ten­té en toutes choses, mais lui n’a pas péché » (Hé 4.15, PDV). Cer­taines des expéri­ences que vous vivez actuelle­ment, épreuves douloureuses ou sim­ple­ment gênantes, vous ren­dront plus effi­caces pour aider les autres. En fait, la pire pagaille peut devenir le plus grand des mes­sages. Alors, lais­sez Dieu tra­vailler jusqu’à vous con­duire là où vous devez être.